Ghardimaw _ L’enfant participe 

Membre du programme Soyons Actifs/Actives depuis son démarage en 2012, le Tunisian Forum For Youth Empowerment est une association de jeunes  qui travaille essentiellement sur l’éducation, les droits économiques et sociaux mais aussi sur les droits de l’enfant.

L’association vient de démarrer son projet « L’initiative aux enfants : L’enfant participe » soutenu par le Soyons Actifs/Actives dans le cadre de son axe de travail sur la démocratie participative. La première activité consistait en une formation sur les droits de l’enfant auprès du corps éducatif de la délégation Ghardimaou_Gouvernorat de Jendouba « une région défavorisée de la Tunisie » : directeurs d’établissements scolaires, enseignants, délégué à la protection de l’enfance, direction régionale de l’éducation et responsable de la Municipalité.

Cette formation organisée du 24 au 26 aout à Tabarka avait pour objectifs d’analyser la convention internationale relative aux droits de l’enfant, notamment le droit à l’éducation. Le but étant d’intégrer cette approche dans les démarches d’enseignement et dans les habitudes quotidiennes de travail avec les enfants. Il constitue la première étape du projet qui vise la formation de futurs citoyens en permettant aux enfants de développer de manière active l’apprentissage de la citoyenneté, la connaissance et la promotion de leurs droits. L’objectif étant qu’ils s’impliquent dans la vie publique de leur commune en mettant en place un conseil municipal des enfants qui sera une première expérience en Tunisie.

Mme Samira Soltani directrice de l’école primaire d’Ain Soltan :

« Ce projet est une expérience pilote et si je suis là aujourd’hui c’est parce que j’ai la volonté d’apprendre et d’intégrer l’approche droits dans ma façon de travailler »

Mené en partenariat avec la Ligue française de l’enseignement, la municipalité Ghardimaou, le Commissariat régional de l’éducation de Jendouba et la délégation à la Protection de l’Enfance de Ghardimaou, ce projet est également soutenu par la FIDH.