Pour le développement de l’ESS en Tunisie

Depuis de nombreuses années, le tissu associatif et syndical tunisien mène des expériences d’économie sociale et solidaire (ESS), tant pour faciliter l’initiative

économique au service de l’humain et de son environnement, mais aussi contribuer à la création d’emploi décent.

A ce jour, ces initiatives sont morcelées et ne bénéficient d’un cadre politique et institutionnel pour se développer. C’est dans ce contexte que l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) mène le projet « Promotion de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) en Tunisie », en partenariat avec l’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD), l’Institut de Coopération Sociale Internationale (ICOSI) et l’association Création et Créativité pour le Développement et l’embauche (CCDE). Soutenu par le PCPA Soyons Actifs/Actives et son pôle insertion socioprofessionnelle, ce projet va effectuer une tournée de la Tunisie pour parler, lors de 20 séminaires, des principes, des valeurs et des potentialités de l’ESS en Tunisie.

Les deux premières étapes se sont déroulées le 2 aout à Tunis et le 5 septembre à Bizerte.

Mme Souad Khallouli, coordinatrice au département des relations internationales de l’UGTT :

« On estime que l’ESS est un secteur de futur qui peut offrir des possibilités d’emploi digne tout en tenant compte des personnes en situation de vulnérabilité tels que les femmes, les jeunes… »

Ces rencontres étaient l’occasion de présenter l’étude stratégique sur l’ESS en Tunisie pour la première fois après l’avoir présenté au ministère de développement. Quatre thématiques ont ensuite été débattues :

  • L’institutionnalisation de l’ESS
  • Le financement
  • La création de l’information et la vulgarisation des concepts
  • La partie juridique

La tenue des différents séminaires régionaux a pour objectif de réunir les acteurs de l’ESS, la société civile tunisienne, les institutions et les élus régionaux autour d’ateliers/modules d’échanges et de discussions afin d’identifier les obstacles rencontrés sur le terrain par les acteurs de l’ESS (contraintes juridiques, administratives, financières) et l’apport d’une loi pour l’ESS, de cerner les enjeux et les attentes en matière d’ESS. Un registre des recommandations de la société civile pour la construction du secteur de l’ESS en Tunisie sera ainsi constitué et permettra de construire un plaidoyer collectif pour développer ce secteur.

  • Le 12 Septembre 2017 à Nabeul pour recevoir aussi la régionde Zaghouene
  • Fin Septembre 2017 à Jendouba pour recevoir aussi la région de Béja