Forum Jeunesse : une huitième édition sous le titre «  la Culture et l’attractivité des territoires » du Nord-Ouest de la Tunisie.

 

Du 12 au 13 octobre 2018, à Tabarka, se sont réunis près de 300 jeunes actifs/actives de la société civile tunisienne et de la scène culturelle dans le cadre du Forum Jeunesse. Après s’être tenu à Gafsa en 2016, puis à Sfax en 2017, le Forum Jeunesse a continué son engagement de dynamiser la vie culturelle et associative dans les régions, choisissant de s’implanter à Tabarka en 2018. Cette huitième édition qui a été mise en oeuvre par SHANTI avec le soutien de l’Institut français de Tunisie, a bénéficié aussi de l’appui de nombres de partenaires dont le PCPA Soyons Actifs/Actives.

Cette année « la culture et l’attractivité des territoires » comme « potentiel de développement économique pour les jeunes » – thématique générale du forum- a été déclinée en 4 axes qui abordent chacun un aspect spécifiques: le savoir-faire et les techniques artisanales, l’écotourisme, les nouvelles technologies et la culture numérique et le management de la culture. Des ateliers ont été prévus où des jeunes sélectionnés ont eu, dans un premier temps, l’occasion d’échanger idées et expériences, ensuite de proposer des projets communautaires innovants et bénéfiques pour le Nord-ouest.Cette huitième édition s’est aussi distinguée par le renforcement de la coopération internationale en accueillant des jeunes, engagés dans la vie associative de leurs pays, venant d’Algérie, de France, de Libye, du Maroc et du Sénégal.

Le Forum Jeunesse, dans ce même esprit d’ouverture, et de renforcement des liens entre les acteurs et les militants de différents domaines , a prévu une résidence artistique qui devint le temps du forum un espace d’échange et de concertation, conduisant à la constitution d’un collectif autour des différentes disciplines musicales et visuelles.

Nombres de questions et de thématiques ont été à l’ordre du jour. Ainsi, lors de la conférence d’ouverture les enjeux liés à la culture et à la valorisation des territoires dans une perspective nationale et méditerranéenne ont été restitués aves des temps d’échanges sur 

 

    

 

  • les enjeux liés au patrimoine et à la valorisation de la culture du Nord-ouest.
  • les nouvelles formes d’engagement pour la culture: sensibiliser par l’action et mobiliser les communautés.

Quant aux ateliers programmés, ils ont porté sur:

  • savoir-faire et techniques artisanales : entre tradition et modernité: comment permettre aux initiatives locales de répondre aux défis d’aujourd’hui.
  • l’écotourisme : comment développer un secteur dynamique au service dy patrimoine et des populations.
  • les nouvelles technologies et la culture numérique: des outils innovants pour le développement et l’attractivité des territoires
  • le management de la culture : imaginer et concevoir des stratégies durables pour la région Nord-ouest.

Au-delà de tout ce programme riche, nous retiendrons que le temps de 3 jours Tabarka a retrouvé une dynamiques sans précédent, faisant profiter ses invités des richesses de la Khroumirie, de son exceptionnel patrimoine aussi bien naturel que culturel.