{

La Tunisie vit un moment sensible et historique de la transition du pouvoir central vers les citoyens qui a commencé avec les élections municipales en Mai 2018. Cette transition est caractérisée par une volonté de changement sur le plan social, économique et politique. 

On note à cet égard que le septième chapitre de la nouvelle constitution 27 janvier 2014 accorde des prérogatives majeures à la municipalité en tant qu’autorité locale autonome par excellence et il a été appuyé par la publication du code de collectivité locale en 2018. 

Malgré la publication de 9 décrets sur 38 relatifs au code des collectivités locales, la culture de la décentralisation ne fait que commencer à s’instaurer chez les Tunisiens. 

Le pôle démocratie participative en parfaite coordination avec tous ses membres et partenaires a un défi de sensibilisation à l’intérêt de ses élections, mobilisation à la citoyenneté et à la participation active dans les affaires municipales et au respect du code des collectivités locales. Et ce par le biais de la génération des espaces de collaboration concrets entre OSC et autorités locales (des laboratoires d’expérience qui aident à dépasser le manque de confiance mutuelle, à construire une culture démocratique et de participation et à promouvoir la confiance mutuelle entre OSC, citoyen(ne)s et municipalités). L’objectif est aussi de donner des réponses concrètes aux nécessités locales en termes de développement socioéconomiques et renforcer la participation citoyenne, et en particulier les jeunes et les femmes, les enfants et les personnes handicapées. 

Organisations membres :  

Le pôle compte 40 membres dont 80% d’associations tunisiennes (29 membres) et 20% d’associations françaises (7), 2 syndicats et 2 collectivités territoriales.  

Objectifs du pôle Démocratie Locale et Participative (2019-2022) : 

Objectif général : Contribuer à la construction d’une démocratie locale efficace en Tunisie, qui prenne en compte les besoins de tous et toutes les citoyens et citoyennes, y inclus les groupes les plus vulnérables et contribuer au processus de décentralisation en Tunisie. 

Objectif spécifique 1 : consolider et structurer le pôle démocratie locale et participative afin qu’il soit un acteur principal dans le processus de décentralisation de la Tunisie tout en étant ouvert sur d’autres expériences étrangères. 

 

Structuration : 

Un mécanisme de réflexion et de prise de décision collective est mis en place au sein de 4 commissions :  

Recherche et action   

Capitalisation   

Plaidoyer 

Communication   

L’objectif de ces commissions est d’instaurer une approche participative.  

Vision pour la démocratie locale et participative : 

Le pôle Démocratie locale et participative soulève ses défis d’ici 2025 sur 3 niveaux en fonction du groupe cible, entre autorités, associations et citoyen.ne.s. 

Travailler avec tous les moyens disponibles au  pôle, pour compléter le système législatif, mettre en œuvre la  décentralisation sur terrain et appliquer les lois régissant les  affaires locales, dont la plus importante est le Code des  Collectivité Locales, afin de respecter la constitution tunisienne  qui garantit les libertés individuelles et collectives et qui  prévoit la gouvernance locale comme mécanisme de gouvernance et  gestion des affaires des citoyen.ne.s. 

Encourager toutes les associations du pôle et  autres associations amies à s’engager plus dans les affaires  locales, régionales et nationales et à faire connaitre les  concepts liés à la démocratie participative et à activer  davantage l’approche participative. 

 

Œuvrer pour la sensibilisation des citoyen.ne.s  à l’importance et aux avantages de la gouvernance locale et les  encourager, jeunes et moins jeunes, femmes et hommes, à la  rejoindre et à la défendre comme un atout, et à être soucieux de  poursuivre le parcours de démocratie locale et participative à  travers une participation active et continue. 

Plan d’action du pole Démocratie Locale et Participative : 

6 rencontres du pôle. 

Un parcours de formation de formateurs basé sur l’approche formation-Action. 

12 consultations / formations à l’échelle locale. 

Visites d’échange La France vers la Tunisie et  Tunisie vers la France.  

Lancement d’une compagne de plaidoyer et actions menées dans 10 régions. 

Etablissement de partenariats stratégiques et institutionnels. 

Elaboration d’un guide pratique pour les  Collectivités locales. 

Appui à 3 masters de recherche universitaires 

En savoir plus