« Réduire les inégalités d’accès aux droits », telle est l’ambition du Programme Concerté Pluri-Acteurs «PCPA» Soyons Actifs/actives depuis son démarrage en 2012. Dans la nouvelle Tunisie souhaitée par les citoyennes et citoyens qui ont ouvert une nouvelle page de l’histoire de ce pays en 2011, il est question de démocratie, de libertés et de dignité. La réduction des Inégalités sociales, économiques et territoriales constitue l’un des enjeux majeurs pour réussir cette transition. Pour réussir ce défi, Soyons Actifs/Actives a choisi de travailler selon une approche en réseau pluri-acteurs, composé à ce jour de près de 80 entités tunisiennes et françaises : associations, syndicats, coopératives, collectivités territoriales et pouvoirs publics. 

L’ambition du programme Soyons Actifs/Actives se situe à plusieurs niveaux

  • L’expérimentation sociale avec les citoyennes et citoyens marginalisés ou en situation de précarité, mais également avec ceux qui construisent les politiques publiques
  • L’accompagnement et le renforcement des organisations de la société civile, actrices clef du changement social
  • La contribution à une nouvelle façon de coopérer, sur les deux rives de la Méditerranée sur des enjeux partagés et selon des méthodes de gouvernance démocratique
  • Une action sur le long terme porteuse d’une vision commune et basée sur des valeurs partenariales fortes

Ce programme s’appuie sur :

  • L’expérience de la phase pilote menée entre 2012 et 2014 qui a permis d’appréhender
  • la réalité des inégalités dans les territoires tunisiens;
  • La mobilisation de différentes formes de coopération entre la Tunisie et la France (syndicales, associatives, décentralisées, institutionnelles) qui a permis de construire en 2015
  • une stratégie pluri-acteurs de long terme pour agir efficacement sur la réduction des inégalités d’accès aux droits.

« En 2025, le programme a renforcé les capacités des associations tunisiennes. Il a contribué à la structuration de la société civile, et au développement de moyens durables pour lui permettre d’agir efficacement. Il a également permis de renforcer la reconnaissance institutionnelle des acteurs de la société civile à l’échelle locale et nationale, et a contribué à faire évoluer leur place dans le dialogue avec le secteur public et privé.

A travers une logique de réciprocité, le programme a également permis aux membres français de partager et renforcer leurs pratiques, et de s‘enrichir des expériences menées avec leurs partenaires pour les réinvestir en France, dans leurs territoires d’intervention., Enfin, le programme a diffusé et inspiré une méthode de travail concertée pluri acteurs en capacité de se diffuser sur d’autres thématiques » . 

  • La démocratie où chaque membre du programme participe de manière égale aux prises de décision
  • La co-responsabilité, la responsabilité commune de mise en oeuvre des décisions et des actions, tout en assumant ensemble les difficultés mais également en valorisant les succès.
  • La réciprocité, pour un partage et des échanges à tous les niveaux de concertation, de mobilisation des savoir-faire et des compétences de tous les acteurs.
  • Le respect de la diversité, de la langue à la culture de tous les intervenants, de la richesse des rencontres humaines permettant une meilleure connaissance de l’autre, de son vécu, ses attentes.
  • L’approche réellement participative permettant aux bénéficiaires du programme d’en être les principaux acteurs lors de l’ensemble des étapes de celui-ci.
  • La transparence, la visibilité et la lisibilité des procédures de décision et de gestion dans un souci de redevabilité.
  • La parité Femme/Homme, qui s’assure de la prise en compte de la représentativité et de l’égalité entre les sexes.
  • L’indépendance, qui assure que le programme Soyons Actifs/Actives travaille, de façon non partisane, en faveur de l’intérêt général.
  • Le développement de projets d’innovation sociale portés par la société civile sur les questions éducation, d’insertion socioprofessionnelle et d’économie sociale et solidaire
  • Les capacités de la société civile à être actrice de la démocratisation des territoires dans le cadre de la décentralisation
  • Le renforcement de l’influence de la société civile et de ses organisations représentatives sur les politiques publiques

Axes d’interventions et fonctionnement 3 thématiques d’intervention :

  • l’éducation
  • l’insertion socioprofessionnelle et l’économie sociale et solidaire
  • la démocratie participative

2015-2025

Phase opérationnelle du Programme Concerté Pluri-Acteurs « Soyons Actifs/Actives » Agir, apprendre et construire des partenariats

  • 60/70 membres visés en 2018. Actuellement 2018, nous comptons 81 membres. 
  • 50 initiatives territoriales ou pluri-territoriales soutenues et accompagnées
  • 200 sessions de formations et d’accompagnement des organisations membres du programme
  • Réflexion collective entre acteurs du programme et Mise en œuvre collective des stratégies des 2 pôles thématiques « éducation » et « insertion socioprofessionnelle »
  • Au moins deux documents de capitalisation produits
  • Stratégie de plaidoyer lancée à travers 5 textes collectifs de plaidoyer formulés par le programme Soyons Actifs/Actives

2014-2015

Phase de construction du Programme Concerté Pluri-Acteurs « Soyons Actifs/Actives »

  • 47 membres
  • Signature des premiers partenariats avec les pouvoirs publics (ministères de la formation professionnelle ; Education nationale en cours)
  • Renforcement de l’ancrage partenarial et de la culture du travail en commun
  • Définition d’une vision à 2025 visant un changement profond des mentalités et des pratiques et des stratégies thématiques ambitieuses basées sur un diagnostic partagé
  • Identification collective de thématiques prioritaires fédératrices et mise en place des 2 pôles thématiques (éducation et insertion socioprofessionnelle)

2012-2014

Phase pilote du programme Soyons Actifs/Actives.
Identifier les problématiques et parties prenantes, diagnostiquer les besoins et le contexte, initier des partenariats nord-sud :

  • 26 organisations membres du programme
  • 8 diagnostics territoriaux réalisés
  • 5 000 citoyens et citoyennes mobilisés
  • 1 capitalisation et une autoévaluation accompagnée réalisées
  • 2011– 2012 : Identification des partenaires, élaboration et lancement du programme.

Afin de faire vivre la culture de la concertation pluri-acteurs, le programme a mis en place un fonctionnement de type associatif permettant un système d’adhésion transparent pour en devenir membre. Le programme dispose d’instances de gouvernance commune pour assurer la réelle participation de chacun.

L’Assemblée plénière :

Elle est l’instance suprême de décision. Elle réunit chaque année tous les membres du programme et a pour principal mandat d’adopter les orientations générales du programme et d’élire chaque deux ans, les membres du comité de pilotage

Le comité de pilotage :

Il a pour principale fonction d’animer et de conduire la stratégie du programme dont il garantit la cohérence et l'application. Le comité de pilotage est composé de membres du programme élus et de membres désignés (pouvoirs publics partenaires du programme, bailleurs de fonds, chef de file). 

Ilyes Gaidi
Copil-TFYE
Souad Khallouli
Copil-UGTT
Tarek Ben Hiba
Copil-FTCR
Monia Zitouni
Copil- Younga Solidaire
Hammadi Jeljeli
Copil- CCDE
Muriel Lion
Copil- IMF
Nidhal Ben Amor
Copil-Scouts Tunisiens 
Karima Amami
Copil- Victoire pour la Femme Rurale-SBZ
Najet Ferouse
Copil-CGT 
Louise Yvon
Copil- CEMEA
Yousri Mzati
Copil- OTDDPH
Département Val-de-Marne
Instiut Français de Tunisie
Solidarité Laïque
Agence Française de Développement
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères
Copil 
Ministère de la Formation Professionnelle et de l'Emploi
Ministère de l'Education
Ministère de la Jeunesse et des Sports

EQUIPE TECHNIQUE

Ahlem Bousserwel
Directrice Exécutive 
Helmi Hosni
Coordinateur Financier et Administratif 
Samia Ben Messaoud
Coordinatrice du suivi des projets 
Amel Hanchi
chargée du suivi financier des projets 
Wahiba Houijji
chargée de suivi démocratie Locale et Participative 
Kulthum Louafi
Chargée de suivi des projets 
Nassereddine Ayouni
chargé de suivi des projets 
Mourad Chebbi
Chargé de Logistique 
Hadhbaoui Ghada
Chargée de Communication 
Guilhem Arnal
Directeur Opérationnel Europe, Bassin Méditerranéen, Asie - Solidarité Laïque